Permaculture dans une serre tunnel

Permaculture dans une serre tunnel

Permaculture dans une serre tunnel

 |  commentaire: 0

La permaculture est une méthode de culture qui renouvelle constamment les ressources vivantes. Il n’est donc pas étonnant que ceux qui pratiquent cette méthode essayent de protéger le sol et l'eau de toutes les manières possibles. En fin de compte, ce sont les deux éléments les plus importants pour la vie des plantes et des animaux. Par conséquent, les jardiniers cessent de creuser et labourer le sol. Quand l'intervention humaine est absente, les plantes colonisent chaque espace disponible. Alors que la nature est capable de faire face et de se développer, les gens peuvent bénéficier de cette solution.

La serre tunnel se révèle également utile en permaculture. Dans cette construction, la plupart des solutions peuvent être mises en œuvre, permettant la coexistence avec l'environnement naturel, sans dommage.

Dans ce guide, nous aborderons la permaculture : pourquoi il faut y prêter attention, quels avantages et inconvénients présente t elle et comment elle peut être utilisée dans une serre.


Qu'est-ce que la permaculture?


Bien que beaucoup d'informations sur la permaculture soient disponibles sur le web, tout semble généralement un peu scientifique ou mystique. D'une part, c'est une philosophie, d'autre part, une méthode pratique pour la culture d’une nourriture saine.

En bref, l'idée est d'utiliser des solutions respectueuses de l'environnement. Avec des parcelles de terrain côte à côte, il est important de les traiter comme un écosystème dans lequel les processus biologiques sont similaires à ceux rencontrés dans la forêt ou les prairies et dont le jardin devient partie intégrante.


Culture traditionnelle et permaculture


Dans l'agriculture traditionnelle, le sol est traité comme une matière première avec des caractéristiques physico-chimiques spécifiques. Le sol est classé par plusieurs caractéristiques, y compris l'humidité, le pH, la structure, etc. et tous les organismes vivants dans le sol sont divisés entre utiles et nuisibles, considérés comme additionnels, acceptés ou traités, mais non nécessaires. Le substrat est soumis à une grande quantité de travail pour augmenter le potentiel de rendement. Le sol doit être labouré, creusé, scarifié, arrosé et finalement fertilisé. Concernant ce dernier exemple, qu'il s'agisse d'une procédure naturelle ou artificielle, le résultat final est le même. Sa tâche consiste à fournir aux cultures les macro et micronutriments nécessaires. Vous devrez également tenir compte des mauvaises herbes qui doivent être traitées avec un type d'herbicide.

Il n'est pas nécessaire pour chaque producteur d'appliquer immédiatement des hectolitres de produits chimiques, de dégrader la terre, puis de détruire la vie à des kilomètres tout autour. Il ne s'agit pas non plus de négliger complètement le sol, mais d'utiliser des méthodes alternatives. Si le jardinier a l'opportunité et la possibilité, il peut utiliser une solution écologique tout aussi efficace au lieu de substances artificielles.

Sol en permaculture

Les engrais artificiels sous forme de granulés fonctionnent comme du sel. Cela signifie que pour être "activés", ils doivent absorber l'eau de l'environnement. Bien que les plantes poussent beaucoup plus vite grâce à eux, à la fois l'engrais et la culture elle-même provoquent une manque d'eau nécessaire aux micro-organismes, qui deviennent alors de moins en moins présents.

L'utilisation de la fertilisation artificielle est un moyen rapide d'obtenir des résultats, mais avec le temps, le sol est stérilisé. La raison est que ces substances sont censées renforcer les plantes, pas l'environnement naturel. La permaculture consiste à protéger la vie, les micro et macroéléments ainsi que les organismes qui contribuent à la solidité des racines et du système immunitaire des culture. Cela les aide également à faire face aux ravageurs et aux parasites.

C'est ce sol vivant qui garantit des cultures saines . Ce sol développera des champignons bénéfiques qui deviendront des fournisseurs de nutriments. Les vers de terre vont aérer le substrat et produire du bio humus. Les engrais verts, les engrais biologiques et le compost sont capables de remplacer les additifs chimiques, sans nuire à la flore et à la faune.

Pourquoi l'écosystème est-il si important en permaculture?


La terre doit favoriser non seulement les cultures mais aussi la diversité des organismes. C'est cet aspect biologique qui est le plus important. Plus il y a d'espèces de bactéries, de champignons et d'invertébrés, plus l'écosystème est stable. Cela, à son tour, conduit à un substrat équilibré, ainsi que des chances que l'une des espèces prospère par rapport au reste. Ensuite, la chaîne alimentaire devient interconnectée et est convenablement installée pour que les prédateurs puissent profiter de leurs proies. La compétition interspécifique transforme l'espace dans lequel les organismes existent. Ils s’autorégulent eux-mêmes , fertilisent le sol, transforment les restes de plantes en substances simples utilisées par les racines. Ce ne sont que quelques-uns des avantages. Il arrive aussi que ces organismes endommagent certaines plantes dans une faible mesure, mais c'est un petit prix à payer par rapport aux avantages.

Commentaire

Captcha

Podobne posty

  • Santé dans votre jardin
    Santé dans votre jardin
     |  commentaire: 0
    La saisonnalité des fruits et légumes a disparu. Les fraises, les pêches ou les salades sont disponibles en toutes saisons, nous pouvons les acheter à tout moment - fraîches ou congelées. Nous pouvons également les i
    Voir
  • Quels légumes poussent le mieux dans une serre?
    Quels légumes poussent le mieux dans une serre?
     |  commentaire: 0
    Quels légumes poussent le mieux dans une serre? Les serres sont devenues de plus en plus populaires auprès des jardiniers amateurs. Grâce à elles, vous pouvez profiter de légumes très saisonniers ou très sensi
    Voir

PayPal